Loader Image

L’histoire d’acolea

 

 

Créée par des juristes à Lyon en 1890, au lendemain de la loi de 1889 sur la protection des enfants moralement abandonnés, la SLEA a traversé plus d’un siècle en étant attentive aux changements sociaux, et en créant sans cesse de nouvelles réponses à des besoins et à des publics différents. En 2019, l’association change de nom et devient acolea.

 

1890

Création par des juristes lyonnais de la Société Lyonnaise pour le Sauvetage de l’Enfance avec l’ouverture de l’internat de Sacuny et le service de placement familial.

1892

Ouverture d’un asile temporaire : Asile Lucie Mangini destiné à l’observation et à l’orientation des enfants.

1894

Reconnaissance d’utilité publique.

1943

Organisation d’un Service Social de l’Enfance avec une mission de garde et d’assistance éducative.

1950

Reconnaissance officielle par l’Enseignement Technique des ateliers professionnels de Sacuny.

1956

Ouverture du foyer « Les Peupliers » à Villeurbanne, destiné à accueillir les anciens de Sacuny et à suivre des jeunes du quartier, créant ainsi une première action de prévention.

1971

La Société Lyonnaise pour le Sauvetage de l’Enfance (Le Sauvetage) devient la Société Lyonnaise pour l’Enfance et l’Adolescence (Slea).

1972

Le service de prévention qui avait pris naissance au foyer Les Peupliers, est habilité par le Conseil Général du Rhône dans le cadre du décret de 1972 en tant que service de Prévention Spécialisée.

1975

Le Foyer Espoir à Villeurbanne vient élargir les possibilités d’accueil avec la prise en charge de garçons cas sociaux, avec troubles du comportement, de 15 à 18 ans pour les aider à « se réinsérer le plus vite possible dans la société et acquérir rapidement une autonomie complète ». Ce foyer, fermé en 1883, sera transformé en 1986 en appartements pour des jeunes en situation de crise avec leur famille d’accueil et rattaché au service placement familial avant de devenir Sleado.

Extrait du rapport de l’assemblée générale de 1975

1984

La maison d’enfants à caractère social Les Peupliers s’installe dans ses nouveaux locaux à Villeurbanne.

1990

La création de Septigones à Accueil Familial offre un lieu de dépannage jour et nuit, en famille d’accueil, pour des enfants dont les parents sont en difficulté temporaire.

La Slea fête son centenaire avec un colloque international « Les droits de l’enfant, quelle protection demain ? », sous le patronage du Ministère de la Justice et le Secrétariat d’Etat à la famille.

1991

Le service de placement familial est désormais identifié sous l’appellation Accueil Familial.

Création du pôle médico-social avec l’intégration de l’Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique des Eaux Vives à Grigny, renforcé en 2001 par un Sessad et en 2002 par l’Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique de la Bergerie à Ouroux.

1992

Le transfert des ateliers dans des locaux neufs et modernes marque la fin de l’histoire de l’école de Sacuny qui devient le Cepaj : Centre d’Enseignement Professionnel et d’Accueil des Jeunes.

1994

La Slea reprend la gestion du CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) les Foyers Educatifs à Oullins qui sera réinstallé en 2002 dans le 8ème arrondissement de Lyon.

1997

La Slea ouvre le Service Bergame Accueil Rapide pour adolescents en rupture sociale ou familiale.

2000

Un service d’accueil individualisé Sleado est créé pour des adolescents en graves difficultés.

2001

Avec l’ouverture du Centre Educatif Renforcé Rang’donné à Lentilly, l’Association répond à des besoins spécifiques d’adolescents délinquants récidivistes.

2002

En créant le Pôle Petite Enfance, le but de la Slea est d’offrir à la collectivité un projet institutionnel global, au service des enfants et des familles, privilégiant la prévention et couvrant tout le champ éducatif : éducation ordinaire et éducation spécialisée, petite enfance et protection de l’enfance.

2006

En réponse aux besoins repérés du secteur, la Slea ouvre Bergame 2 et crée un DAFS : service d’accueil familial spécialisé pour des enfants sans solution. L’expérimentation du DAFS prendra fin en 2012.

2009

Ouverture de « Les Esses » service d’accueil d’urgence pour adolescents en situation de crise.

2010

A la demande de la PJJ, un deuxième CER « Equi’libre » ainsi qu’un CEF « La Mazille » sont ouverts.

2013

Démarrage d’une expérimentation d’unité de vie à Mornant pour deux adolescents sans solution. Cette expérimentation sera élargie à une deuxième unité de vie à Lyon en 2014.

2014

L’ITEP « La Pavière » rejoint la SLEA

2015

Ouverture des Unités de Vie

2019 Fusion avec AcOLADE

Les associations SLEA et AcOLADE fusionnent pour devenir Acolea.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.