Slide Directrice de l'Accueil Familial Anna Sauri Lopez Anna SAURI LOPEZ

Mme Sauri Lopez, pouvez-vous nous présenter en quelques mots le pôle accueil familial, que vous dirigez depuis le 1er septembre 2020 ?

La spécificité de notre service est d’accueillir des enfants confiés dans le cadre d’un placement familial. Avec un agrément initial de 290 enfants, de 0 à 18 ans, le service accueille en moyenne 240 enfants répartis sur l’ensemble du territoire Rhônalpin. Nous avons, depuis plusieurs années, un déficit d’activité lié à la difficulté de recrutement des Assistants Familiaux.

Pour mener à bien notre mission, nous avons une équipe pluridisciplinaire composée de 161 ETP dont 85% sont des Assistants Familiaux agréés, ainsi que d’un plateau technique (Référents de Placement, Psychologues, Assistantes Administratives et Cadres).

Si le plateau technique contribue à la coordination du parcours de l’enfant et à sa prise en soin, c’est l’Assistant Familial qui accompagne l’enfant au quotidien.

Quelles sont les spécificités de ce métier, assistant familial ? Quel est le profil des professionnels qui l’exercent au sein de notre association ?

Pour exercer le métier d’Assistant Familial il faut obtenir l’agrément de la PMI. Cet agrément s’assure des conditions d’accueil (hébergement), des dynamiques familiales favorables à l’accueil d’un enfant placé, ainsi que des potentialités de l’Assistant Familial. C’est cet agrément qui donne à l’AF le droit de chercher un emploi auprès des collectivités territoriales ou du secteur associatif habilité.

Il s’agit d’un métier qui allie professionnalisme et passion car l’enfant est accueilli au sein même de la famille accueillante. Il en partage son quotidien, avec l’ensemble des membres qui la composent.

Pour autant, la passion du métier ne fait pas tout. Les AF sont mobilisés sur des compétences professionnelles précises qui sont validées par le biais d’un diplôme mais qui doivent être soutenues de manière continue par le Service. C’est, dans notre cas, le rôle du Dispositif d’Appui aux Professionnels, mais aussi celui des Référents de Placement, Psychologues et Chefs de Service.

Nos professionnels, arrivant dans le métier, ont des profils très différents : certains ont déjà exercé des métiers autres avant ce poste, d’autres ont toujours travaillé dans une activité analogue.

Aujourd’hui, notre problématique principale est la pyramide des âges des AF employés par notre Association : 45% d’entre eux pourraient faire valoir leurs droits à la retraite dans les 5 ans. Il nous faut donc à tout prix attirer des profils plus jeunes pour les recrutements à venir !

Comment expliquez-vous les difficultés de recrutement pour ce métier et que peut faire aujourd’hui acolea pour y remédier ?

La problématique de recrutement des AF est un souci partagé au niveau national. Récemment, nous avons vu plusieurs articles (presse nationale et spécialisée) alertant sur cette pénurie.

A mon sens, le problème est multiple et son analyse doit prendre en compte l’ensemble des facteurs.

D’une part, il s’agit d’un métier mal-connu. Le grand public a peu de références (ou des références assez erronées car issues des polémiques dans les médias ou de certaines séries-tv) et la mobilisation demandée fait souvent peur (enfants accueillis en permanence).

Aussi, les dispositifs de soutien institutionnels et d’implication des AF dans les dynamiques d’équipe et les projets des enfants, doivent être plus importantes et valoriser davantage le rôle de l’AF. Ceux-ci font un travail important en lien avec leurs collègues Référents et doivent pouvoir être valorisés dans ce rôle (présence dans certaines réunions projet, écrits professionnels…).

Au Service Accueil Familial, nous avons démarré, dès 2020, un diagnostic partagé qui nous amené à nous réorganiser dès la rentrée de Septembre. A cette occasion, nous allons mettre en place une organisation Territoriale avec des Relais d’Assistants Familiaux (RAF) qui, à l’instar des RAM (Relais Assistants Maternels), auront par vocation d’apporter plus de proximité, de capacité d’implication et de dynamisme pour les AF.

Ce travail peut être envisagé grâce à l’investissement des AF ainsi que de l’ensemble du plateau technique du service.

Quels sont les défis et projets à venir pour l’accueil familial d’acolea ?

Notre premier défi porte sur la question RH en lien avec les Assistants Familiaux : mieux communiquer, mieux valoriser et soutenir, afin de mieux recruter. Voici les trois axes sur cette thématique.

La mise en œuvre de l’organisation Territorialisée, en lien avec l’augmentation du ratio de suivis pour les Référents de Placement (augmentation demandée par la Métropole), débutera dès la rentrée de septembre 2021. L’enjeu sur cet axe est d’arriver à construire le nouveau projet avec l’ensemble des professionnels, de proposer des organisations et actions qui motivent malgré le fait que le changement est imposé par une contrainte extérieure. Les professionnels sont investis dans leur mission et il revient à l’Equipe de Direction de les accompagner dans ce changement.

Enfin, la mise en œuvre des RAF sera un objet de créativité et d’innovation intéressant que nous allons travailler avec les AF, mais également avec les psychologues et référents du service.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.