Loader Image

Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS)
Les Peupliers VILLEURBANNE

Historique

La Maison d’enfants des Peupliers est une émanation de la SLEA, elle a été créée en 1956 pour se poser en maison d’accueil pour les enfants sortant de Sacuny, 1er établissement de la SLEA qui s’apparentait plutôt à une maison de correction et/ou de redressement aujourd’hui devenu le CEPAJ.

La Maison d’Enfants les Peupliers, implantée sur Villeurbanne, va très vite s’ouvrir aux jeunes du quartier. En 1970, la Maison est fermée puis est reconvertie en centre d’accueil du service de placement. Le nouveau Foyer « Les Peupliers » ouvre le 03 janvier 1973, il est alors une alternative au placement en famille d’accueil.

En 1983, la Maison d’Enfants des Peupliers déménage pour s’installer là où elle est aujourd’hui dans les anciens locaux d’une clinique appartenant à la ville de Villeurbanne. Les locaux sont rénovés et préparés pour l’activité prévue en fonction des besoins du moment et des réponses communément adoptées.

Situation géographique

L’établissement est situé au cœur de Villeurbanne dans le quartier de grand-clément. A ce titre, il jouit de toute la structuration de la vie locale et donc de tous les dispositifs et services de proximité : transports en commun, établissements scolaires, centres soins, centres culturels et de loisirs, etc.

L’établissement occupe les locaux d’une ancienne clinique totalement rénovés et réadaptés, 1983.  Le tènement immobilier, propriété de la commune de Villeurbanne, offre au cœur de la ville un grand espace extérieur privé et clos pour les jeux des enfants.

Accueil et organisation

La Maison d’enfants des Peupliers accueille et héberge 30 enfants placés sur décision de justice (au titre de la protection de l’enfance en danger ou au titre de la protection judiciaire de la Jeunesse) ou sur décisions administratives. L’établissement est ouvert 365 jours par an et 24 heures sur 24.

MECS Les Peupliers
MECS Les Peupliers
MECS Les Peupliers
MECS Les Peupliers
MECS Les Peupliers
MECS Les Peupliers

Les placements peuvent prendre des formes différentes :

  • En internat classique. L’enfant est placé dans l’établissement en raison d’un danger patent au sein de la famille.
  • En externalisé. L’enfant est confié à l’établissement mais hébergé dans sa famille. Le travail éducatif se fait depuis le domicile de la famille avec du personnel éducatif détaché pour la soutenir.
  • En séquentiel. L’enfant est confié à l’établissement mais est hébergé alternativement dans l’établissement et dans sa famille. Il s’agit alors de préparer un retour en famille de façon progressive.
  • La Maison d’Enfants des Peupliers emploie 23 salariés dont 14 affectés directement à la prise en charge éducative. Toutefois, dans un souci de développer une pédagogie participative, tous les personnels peuvent de façon adaptée contribuer directement à la prise en charge éducative. Ainsi la cuisine centrale peut accueillir un ou deux enfants pour aider à la préparation des repas tout en permettant un temps plus individualisé.L’établissement est organisé en 3 groupes : 2 groupes verticaux mixtes : 12 enfants de 6 à 16 ans, et 1 groupe d’adolescents préparant leur autonomie : 6 jeunes de de 16 – 18 ans.

L’hébergement se fait majoritairement en chambre individuelle. Seuls les enfants les plus jeunes dorment en chambre double.

Projet

Le projet éducatif de l’établissement s’appuie sur la gestion du quotidien comme base de réassurance et de structuration des enfants. En outre, l’établissement articule son projet sur 4 points centraux :

  • L’individualisation des prises en charge. Chaque enfant doit être pris en compte dans la singularité de son histoire, sa personne et son projet.
  • Une pédagogie basée sur l’apprentissage de la citoyenneté. C’est à travers une éducation ouverte favorisant l’expérience de l’altérité et même de l’altruisme que chaque enfant peut trouver un sentiment d’existence favorable à son épanouissement.
  • L’esprit collaboratif comme vecteur d’éducation cohésive et engagée. Il s’agit de développer une pédagogie responsable visant à l’épanouissement de tous.
  • La coéducation doit donner sens à la place des familles dans l’accompagnement éducatif de leur enfant. L’accueil et le projet doivent inscrire d’emblée le travail de coéducation dans la bienveillance et autant que possible dans le (ré) apprentissage de la parentalité.

Contactez-nous

Plan d’accès

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.