Loader Image

Sessad Les Eaux Vives

Implantation et Secteur d’intervention

Les locaux du SESSAD sont implantés dans un appartement et un studio mitoyen.

Résidence “La Rochère”

4 place Félix Héritier  – 69520 Grigny

Tel. 04 78 73 10 56  –

Fax  04 72 24 03 34

Adresse e-mail : sessad.eauxvives@slea.asso.fr

Le service intervient sur l’ensemble des établissements scolaires de Grigny et de Givors et sur les communes environnantes de Charly, Millery, Vernaison…voire au-delà (Brignais).

Horaires d’ouverture

Le SESSAD fonctionne du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h30.

Agrément

Le SESSAD “Les Eaux-Vives”, a été créé par arrêté préfectoral n° 99 411 du 16/12/99, il est habilité à accueillir 20 enfants, garçons et filles, de 3 à 16 ans, présentant des troubles du comportement.

N° finess    690030812
N° siret      77564914800167
Le Sessad fonctionne depuis le 1er septembre 2001.

Sessad EV
Sessad EV
Sessad EV
Sessad EV

Unité de Grigny (troubles du comportement)

L’orientation en Sessad

Le SESSAD intervient suite à une notification formulée par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Le dossier MDPH est instruit par les parents.

Une étroite collaboration avec les partenaires locaux, en particulier les RASED (Réseau d’Aide Spécialisée aux Enfants en Difficultés) de Grigny, et de Givors, les enseignants référents Education Nationale de la circonscription ainsi que les équipes des écoles primaires et du collège, procède à une bonne connaissance du Sessad et par voie de conséquence à une bonne information des parents et orientation des jeunes à ce dispositif.

La notion de parcours

L’âge d’agrément est étendu (3 à 16 ans) afin d’être attentif à la continuité des prises en charge en particulier aux moments clef de la vie scolaire des enfants :

– passage au CP (fin de maternelle)
– passage en 6ème générale, ULIS ou SEGPA (fin du primaire)
– orientation en fin de collège.

Présentation des jeunes accueillis

Le Services d’éducation spécialisée et de soins à domicile SESSAD Les eaux Vives a pour vocation à accompagner les enfants et  adolescents, garçons et filles, âgés de 3 à 16 ans, qui présentent des difficultés psychologiques, dont l’ex­pression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages.

L’équipe

Chef de service
Médecin psychiatre
Psychologue
Orthophoniste
Psychomotricienne
Enseignante
Educatrices

Unité des crayons de couleur

Le cadre

Repérer, diagnostiquer et accompagner de façon précoce les enfants avec TED est primordial si l’on veut favoriser leur pronostic d’évolution. Toutes les recherches et expériences montrent que la précocité des interventions est déterminante. Ce constat nous a amené à développer à un partenariat entre le pôle petite enfance et le pôle médico-social de la SLEA.

Dans le cadre de notre politique associative il s’agit :

  • de favoriser le repérage, le diagnostic et les interventions précoces pour les enfants présentant des troubles envahissants du développement,
  • de développer un partenariat entre le secteur de la petite enfance et le secteur médico-social.

Ce projet répond à l’instruction du 17 juillet 2014 relative au cadre national de repérage, de diagnostic et d’interventions précoces pour les enfants avec troubles envahissants du comportement (Cf. annexe 1).

Ce service s’appuie sur un lien privilégié avec les crèches du département du Rhône gérées par le pôle petite enfance de la SLEA (666 berceaux et près de 2000 enfants) et avec l’Unité ISATIS de l’hôpital de St Jean de Dieu.

Le public visé par l’unité des crayons de couleur

Le SESSAD accompagne 6 enfants de 0 à 6 ans avec des troubles envahissants du développement.

Les troubles envahissants du développement varient fortement en fonction des personnes toutefois les manifestations les plus courantes sont les suivantes :

  • comportement répétitif, stéréotypies,
  • difficulté à gérer les changements,
  • troubles du langage,
  • peu ou pas de liens avec les autres,
  • réactions émotives atypiques,
  • difficulté à comprendre l’autre,
  • difficulté à comprendre son environnement,
  • perceptions sensorielles atypiques.

L’enjeu pour l’unité des crayons de couleur est de proposer un fonctionnement qui s’adapte aux âges, aux besoins des enfants mais aussi à ceux des parents.

L’agrément

L’agrément a été donné  en complément du SESSAD des Eaux-Vives.

Il est de 6 places pour garçons et filles de 0 à 6 ans avec un diagnostic ou une suspicion de troubles envahissants du développement.

L’unité des crayons de couleur accueille les jeunes 200 jours par an sur les temps scolaires mais aussi sur une partie des vacances scolaires.

Les missions  du SESSAD

Les principales missions de l’unité des crayons de couleur sont les suivantes :

  • favoriser le repérage des enfants avec TED,
  • accompagner la famille lors du diagnostic,
  • mettre en œuvre des prises en charge adaptées basées sur le modèle de Denver (ESDM) ou des compagnons thérapeutiques,
  • accompagner la famille à l’utilisation au domicile des outils et techniques appropriées,
  • accompagner la famille pour la mise en place de soins (CAMSP, CATTP, CMP, …)
  • accompagner la famille pour la scolarisation des enfants en milieu ordinaire ou spécialisé,
  • améliorer l’information et la formation des professionnels des crèches et des écoles,
  • favoriser l’inclusion scolaire des enfants avec TED,
  • accompagner la scolarité des enfants avec TED,

L’unité s’appuie sur :

  • L’implantation de la SLEA dans le secteur de la petite enfance (666 berceaux – 2000 enfants) qui doit nous permet de repérer très tôt les enfants qui pourraient présenter des troubles envahissants du développement et de bénéficier pour ces enfants d’un accueil en crèche possible jusqu’à six ans.
  • Les moyens médico-sociaux de la SLEA (SESSAD et ITEP) qui peuvent représenter des accompagnements pertinents pour la scolarisation de ces enfants.
  • Nos liens et notre expérience de travail avec l’Education Nationale.
  • Nos liens et notre expérience de travail avec le secteur sanitaire.
  • Les ressources humaines du pôle médico-social.

Notre expérience

Au sein du pôle petite enfance de la SLEA

Depuis l’année 2002, suite aux constats faits par les équipes des crèches, la directrice du pôle petite enfance de la SLEA a mis en place une action de soutien en direction des enfants ayant des besoins particuliers. Il s’agit d’offrir à un enfant un accompagnement individuel basé sur l’usage de la narration et des boucles de communications.  La narration consiste à verbaliser les intérêts de l’enfant, ses mouvements, son langage non verbal. Ainsi le compagnon thérapeutique rassure, contient et aide l’enfant à accepter ce qui est frustrant, les limites à respecter, les impulsions à contenir. Les boucles de communications sont les interactions qui mobilisent l’enfant et l’adulte dans un va et vient non verbal. C’est le début d’une acceptation et d’une reconnaissance réciproque, du partage d’un intérêt commun. Avec patience, à partir de cette reconnaissance de la présence de l’autre il s’agit de construire des liens. Selon l’âge de l’enfant et la gravité de ses difficultés, le compagnon thérapeutique réalisera une à deux séances par semaine avec l’enfant. Après avoir introduit progressivement des échanges, des activités réciproques, il commence à médiatiser des interactions avec les autres. L’intervention du compagnon thérapeutique doit permettre à l’enfant de profiter de la collectivité en évitant le repli sur soi et les retards cognitifs liés à l’anxiété ou aux troubles attentionnels.

Dans le cadre de l’unité des crayons de couleur, cette action est développée en ajoutant d’autres interventions en direction des enfants, réalisées par les professionnels de l’équipe mais aussi des accompagnements en direction des familles et des professionnels qui prennent en charge l’enfant au sein des crèches et des écoles.

Au sein du pôle médico-social de la SLEA

Les équipes du pôle médico-social de la SLEA ont également mené une réflexion importante sur l’accompagnement des jeunes avec TED. L’arrivée en 2008 d’un médecin spécialiste de l’autisme a permis de développer le diagnostic des jeunes avec TED, de former les équipes puis de mettre en œuvre des accompagnements basés sur les principes de l’éducation structurée mais adaptés aux enfants sans déficience intellectuelle.

Les interventions sont pensées pour donner à l’enfant les moyens de :

  • mieux comprendre l’autre et ses émotions,
  • mieux cerner et analyser les situations,
  • rendre l’environnement plus compréhensible et plus prévisible,
  • comprendre et gérer ses particularités sensorielles,
  • comprendre et gérer ses particularités de traitement de l’information.

L’accompagnement développé pour les jeunes avec TED est pluridisciplinaire et adapté :

– Il se fait sur la base d’un programme éducatif individualisé (PEI) qui cible avec précision les compétences déficitaires et les ressources de la personne ainsi que les objectifs de l’intervention.

– L’évaluation des compétences et des ressources de la personne concernée doit faire l’objet d’une réévaluation régulière afin d’actualiser son PEI.

– La continuité de la prise en charge entre les différents contextes de vie et d’apprentissage de la personne avec TED est une composante essentielle du dispositif d’accompagnement global. Elle demande donc un travail de tissage entre l’établissement scolaire, l’établissement médico-social et le lieu de vie.

Les orientations générales de l’accompagnement :

  • Apprendre à mieux vivre avec son corps :
  • Prise en charge des troubles sensori-moteurs.
  • Apprendre à gérer son niveau de stress, apprivoiser certaines angoisses.
  • Apprendre à gérer ses pulsions dans un cadre social reconnu.

Apprendre à mieux communiquer :

  • Le langage chez l’autre est parfois difficile à décoder, des prises en charge orthophoniques adaptées peuvent aider l’enfant avec TED.

Apprendre à mieux maitriser son environnement :

La structuration du temps et de l’espace est une composante essentielle de l’intervention. Elle vise à rendre les changements prévisibles et à diminuer les troubles du comportement.

  • Gérer son temps.
  • Comprendre le temps social et apprendre à accepter l’imprévu. Notamment, lors des situations de transition impliquant de nouveaux contextes (changement d’espaces, changement de personne de référence, etc.), un soin particulier est apporté à l’information donnée à la personne avec TED: prévisibilité, visualisation, clarification. Ce n’est que quand il y a assez de prévisibilité que la personne TED peut accepter un peu de changement.
  • Comprendre les espaces et ce qui peut s’y passer.

Apprendre à apprendre :

  • Certains enfants avec TED sont capables de parvenir aux résultats d’apprentissage du programme des écoles maternelles et primaires voire des collèges et lycées si on leur apporte un soutien sous la forme d’adaptations soigneusement choisies.
  • Si l’enfant a des difficultés à maitriser son environnement, pendant la période d’apprentissage il peut bénéficier de l’aide d’une AVS

Apprendre à vivre avec les autres :

  • Comprendre les situations sociales est particulièrement difficile pour nombre de personnes avec TED et est majoritairement leur difficulté principale. L’accompagnement au quotidien est donc primordial mais également la mise en place de groupes permettant une analyse, une meilleure compréhension, un échange d’expériences et un soutien mutuel. Un travail, en individuel ou de manière groupale selon les besoins, sur les émotions, sur les scénarii sociaux et sur les cercles d’intimités est indispensable. Ces outils sont déjà utilisés par nos éducateurs et nos psychologues.

Apprendre à être autonome et à s’inclure dans une vie sociale :

  • En s’appuyant sur le projet de vie de la personne, il s’agit de travailler sur le développement des compétences sociales,
  • Le travail avec la famille est un atout dans cette démarche. L’adaptation de l’environnement, les stratégies opérantes mises en place par la famille peuvent être réinvesties dans de nouveaux espaces.

L’unité des crayons de couleur intègre ces expériences.

L’équipe de l’unité des crayons de couleur

L’équipe comprend :

  • une directrice à temps partiel
  • un médecin psychiatre à 0.10 ETP
  • un psychologue à mi-temps
  • un éducateur spécialisé à temps plein,
  • un éducateur spécialisé à mi-temps.

L’orthophonie et la psychomotricité sont assurées par des professionnels libéraux formés à l’accompagnement de jeunes enfants avec TED et financés par le service.

Tous ces professionnels appliquent les recommandations de bonnes pratiques de l’HAS et sont formés à la pratique du modèle de Denver (ESDM).

Le directeur du pôle médico-social assure le lien avec l’ARS, le siège de la SLEA et la direction du pôle petite enfance de la SLEA. Il est également chargé de développer le partenariat notamment avec l’Education Nationale et le secteur sanitaire.

L’implantation de l’unité des crayons de couleur

Le SESSAD est basé au sein de l’ITEP des Eaux-Vives.

La majorité des interventions sont réalisées dans les locaux des crèches, au domicile des familles et au sein des écoles.

A l’inverse les bilans sont réalisés dans les locaux de l’unité à Grigny.

L’accueil téléphonique est assuré par les services administratifs de l’ITEP des Eaux-Vives.

Les réseaux et partenaires

L’unité des crayons de couleur  travaille en partenariat avec les structures sanitaires, sociales, médico-sociales et scolaires.

Elle est un pôle ressource pour les parents, les crèches, les établissements scolaires et plus généralement les lieux d’intégration sociale des enfants.

Unité Sirius

Le cadre du projet et le public visé par l’unité Sirius

Il s’agit de proposer un accompagnement pour les enfants avec TED qui sortent de l’unité Denver du CH du Vinatier, de l’unité Denver du centre hospitalier de St Jean de Dieu, des Unités d’Enseignement en maternelle et de l’Unité des crayons de couleur.

Toutes les recherches et expériences montrent que la précocité des interventions est déterminante.

Dans ces dispositifs, les enfants bénéficient d’un accompagnement précoce et intensif qui devrait permettre  à la majorité des enfants de rejoindre une scolarisation ordinaire.

Toutefois il est difficilement concevable de passer d’un suivi intensif à l’arrêt complet de l’accompagnement.

Par conséquent il s’agit pour nous de veiller au bon déroulement de la scolarité, à la mise en place et au suivi des soins en favorisant le recours aux professionnels libéraux, d’accompagner la famille (parents, frères, sœurs, …) et de soutenir et former les personnes impliquées dans l’accompagnement des enfants.

Autrement dit nous souhaitons agir en pôle ressource pour l’enfant, la famille et les différents intervenants.

Cette unité peut s’appuyer également sur les moyens des autres établissements et services de la SLEA (crèches, ITEP, SESSAD, …) ainsi que sur notre connaissance du secteur sanitaire, médico-social et scolaire.

Les missions  de l’unité mobile du SESSAD

Il s’agit de maintenir un pôle ressource pour les enfants sortants des unités Denver, des Unités d’enseignement en maternelle et de l’unité des crayons de couleur afin de favoriser l’inclusion scolaire et sociale des enfants avec TED.

Les principales missions de l’unité mobile du SESSAD seront les suivantes :

  • Accompagner la famille pour la mise en place des soins nécessaires.
  • Accompagner la famille pour la scolarisation des enfants.
  • Accompagner les professionnels intervenants auprès des enfants et notamment les enseignants.

L’équipe

L’équipe de l’unité Sirius est la même que celle de l’unité des crayons de couleur.

Elle comprend :

  • un chef de service à temps partiel,
  • un médecin psychiatre à 0.10 ETP,
  • un psychologue à mi-temps,
  • un éducateur spécialisé à temps plein,
  • un éducateur spécialisé à mi-temps.

L’orthophonie et la psychomotricité sont assurées par des professionnels libéraux.

Tous ces professionnels sont formés à la pratique du modèle de Denver.

Les modalités d’intervention

Il s’agit d’accompagner le jeune et sa famille dans la mise en œuvre du projet du jeune et notamment sur l’aspect de la scolarité et du soin. L’unité Sirius est pensée comme un point ressource pour la famille et les professionnels qui prennent en charge les enfants. Il ne s’agit donc pas d’apporter un accompagnement comparable à celui de l’unité des crayons de couleur ou à un SESSAD classique.

Nos interventions seront essentiellement réalisées sur les différents lieux de vie des enfants.

L’implantation de l’unité Sirius

Les locaux de l’unité Sirius sont implantés au sein de l’ITEP des Eaux-Vives.

L’accueil téléphonique est assuré par les services administratifs de l’ITEP des Eaux-Vives.

Les réseaux et partenaires

L’unité mobile est avant tout  un pôle ressources pour les parents mais aussi pour les établissements scolaires et plus généralement les lieux d’intégration sociale de l’enfant.

L’agrément

L’unité Sirius dispose un agrément de 10 places pour des enfants de 3 à 16 ans.

Elle est ouverte 200 jours par an sur les temps scolaires mais aussi sur une partie des vacances scolaires.

Contactez-nous

Plan d’accès

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.